• ATTENDEZ-VOUS A SAVOIR...

    Primature et Gouvernement - Rendre à Mapar ce qui est à Mapar !

    Aujourd’hui en huit (le 8 février 2014), tous les projecteurs seront braqués sur Ambohidahy, plus précisément au siège de la Hcc où la Cour électorale spéciale va proclamer les résultats définitifs des élections législatives. Une échéance qui revêt une double importance puisque, non seulement elle va définir  avec exactitude la configuration de l’Assemblée nationale mais le rapport de forces qui en ressortira permettra également de savoir d’où ressortira le Premier ministre et partant, de connaître l’allure générale que prendra le futur Gouvernement. Quoi qu’il en soit, il semblerait bien que celui-ci sera à l’image même des alliances qui se sont formées lors du second tour de la Présidentielle et dans une certaine mesure, de la volonté affichée par le nouveau Président de procéder à une ouverture vers ce qui fut l’opposition durant la Transition. En effet, des rumeurs de plus en plus persistantes donnent, d’ores et déjà, la part belle à la plateforme Mapar, dans la formation de la future équipe de l’Exécutif, à commencer par la Primature. Sur ce dernier point, les informations circulent selon lesquelles ce poste reviendrait à Andry Rajoelina ou à défaut, à un de ses proches parmi les proches, à savoir l’ex-Secrétaire général de la Présidence de la Transition Haja Resampa. Cette deuxième option présentera l’avantage de respecter la règle non-écrite qui veut que le Premier ministre soit de différente origine que le Président de la République.
    Pour ce qui est des membres du Gouvernement, une liste de personnalités  -  avec les ministères où elles sont pressenties être nommées  -  circule actuellement sous le manteau. Bien qu’encore incomplète (l’on parle d’un Gouvernement de 23 membres), de visu, il apparaît qu’elle respecte bien le rapport de forces presumé à l’ Assemblée nationale et laisse transparaître dans une certaine mesure l’ouverture annoncée par Hery Rajaonarimampianina.Ainsi, le Mapar se taille la part du lion avec quatre ministres, à savoir Reboza Julien (Aménagement du territoire), Eva Razafimandimby (Commerce), Augustin Andriamananoro (Décentralisation) et Toto Lydia (Education nationale). Vient ensuite le Hvm qui y est représenté pour l’instant par Kolo Roger (Santé) et Rasidy Mohamed (Industrie).  Trois autres formations politiques ayant soutenu le candidat N°3 s’adjugent chacune un ministère dans cette liste provisoire incomplète. Il s’agit de Saraha Georget (parti Vert - Environnement), de Eric Rabearisoa (Leader Fanilo -Tourisme) et de Johary Rajaobarison de l’Avi (Télécommunication). Enfin, fermant la marche, le ministre symbolisant l’ouverture vers l’opposition est Rolland Ravatomanga qui serait appelé à occuper le poste de ministre de l’Agriculture.Cette configuration du Gouvernement, si elle est gardée,  a de très fortes chances de recueillir un large consensus en raison du fait notamment qu’elle  tient compte, dans ses proportions,  des contributions apportées par les différentes formations qui y figurent à l’élection du nouveau Chef de l’Etat. L’exception est constituée par la présence d’un proche de l’adversaire de ce dernier qui, vraisemblablement, est destinée à donner le change à la Communauté internationale qui souhaite un Gouvernement « démocratique ».

    Extrait de la Vérité.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :