• REACTION: LE TGV EXTERIEUR MONTE AU CRENEAU

     

    SORTIE DE CRISE IRRATIONNELLE ET IMPOSEE PAR LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE

     

    Le TGV Extérieur et ses partenaires pro-Rajoelina se sont réunis d’urgence à Paris, 16ème Arrondissement  pour débattre et tirer des conclusions sur la récente décision de la nouvelle CES d’exclure leur candidat, en la personne d’Andry RAJOELINA Phat et fondateur du TGV.

    Ces Pro-RAJOELINA  ont clamé haut et fort leurs stupéfactions face à une décision qui se base sur le VIDE, en suivant l'ingérence des groupes et pays étrangers. 
    Peut-on ainsi parler de  sortie de crise consensuelle et apaisée?

    « D’abord, comment peut-on interdire à un Citoyen qui jouit de son plein droit civique à ne pas se porter candidat ? pourtant ils détiennent la majorité des votants ?  Et quelle en serait la base juridique de cette exclusion? » s’indigna Mr RALISON Eugène.

          Très offensif, Mr RAMAHARAVO Michel avança des thèses plus ou moins géo-politiques en disant :
     « La Communauté Internationale exige une élection LIBRE et ACCEPTEE PAR TOUS, tout en excluant les 3 favoris du scrutin qui en eux trois  représentent au moins 80% de l’électorat.
    Est-ce ainsi que se déroule la véritable Démocratie qu’ils prônent tant ou c’est de l’ingérence pure et simple ?
    Et si, c’est aussi efficace que ça leur méthode, pourquoi ne pas l’introduire là où la guerre civile tue des centaines d’innocents, comme le cas de la Syrie et de l’Egypte en ce moment…
     »
          La C.I croit-elle vraiment qu’éliminer politiquement ce trio pourrait ramener la paix et sortir les malgaches de la pauvreté ???

    A ce jour, une chose est sûre, la CI revendique sournoisement une sortie de crise irrationnelle et imposée à l’encontre de la souveraineté nationale. 
    Le pire,  un soi-disant collectif des candidats à la présidentielle la soutient aveuglément, dans le but de protéger uniquement leurs intérêts respectifs à Madagascar accompagné de la fidèle tactique
     « diviser pour régner ».

    Et encore, si on va plus loin sur le plan technico-juridique, est-il normal qu’un organisme censé être un modèle sur  la crédibilité électorale tel que la CES promulgue et se réfère à partir d’un texte déjà caduque et d’une date déjà expirée d’où le 24 Juillet 2013 ?

    Si vous voulez vraiment organiser une élection saine, transparente et crédible, nous vous demandons au nom de la démocratie et de la souveraineté du peuple malgache de sortir la date de la prochaine élection et toutes les procédures qui vont avec.
    En ce moment-là, vous allez comprendre que le Président Andry RAJOELINA reste à part entière un des prétendants légitimes à cette course à la présidentielle.

     En fin, Mr RAMAHARAVO Michel, SG du TGV.EXT de lancer un appel à tous les partisans de la révolution orange « C'est le moment d'unir notre force et surtout penser à un avenir socio-politique idéologique (sans veste à retourner) basé sur des programmes, des projets et des ambitions collectives et non sur des INTERETS PERSONNELS comme c'est le cas avec les autres prétendants »

    PARIS, 21 Août 2013

    RAMAHARAVO Michel SG du Tgv Extérieur et porte-parole.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :